Regards photographiques sur Bordeaux et la Gironde

Accueil | À propos du site | L'auteur | Projets | Liens régionaux   

Bordeaux, le pont SAINT JEAN

Historiquement le second pont routier de la ville

 

 

 

Thèmes associés  >>>| Les ponts de Bordeaux >>
| Pont d'Aquitaine | Pont Chaban Delmas | Pont Mitterrand | Pont de pierre | Pont Saint Jean |
| Pont tournant | Pont Garonne (ferroviaire) | Passerelle EIFFEL | Passerelle Quinconces (Evento 2009) |

 

Spécial pont Bacalan Bastide devenu pont Chaban Delmas, retour en images sur sa construction :

 

Présentation du pont 2010 début des travaux 2011 Pylônes et tablier 2012 le pont se termine
2012 le choix du nom      

 

 

 

 

Bordeaux lampadaires et sorties du pont Saint Jean | Photo 33-bordeaux.comUn pont essentiel à l'activité en progression

Rive gauche le pont Saint Jean se situe entre les quais Sainte Croix et le boulevard des frères Moga. Rive droite il est  dans le prolongement du Boulevard Joliot Curie entre quai Deschamps et quai de la Souys. Tout en permettant d'accéder au centre de Bordeaux via les quais, il offre aussi un accès rapide au quartier de la gare Saint Jean. C'est d'ailleurs au nom de la gare voisine et de son quartier qu'il tire son nom.

 

Dans le sens sortie de Bordeaux, le pont Saint Jean draine une partie du trafic en direction des villes de Floirac Centre, Bouliac et Latresne. Les deux voies centrales assurent les flux routiers en direction de Libourne et Bergerac tout en permettant de rejoindre la rocade, Cenon ou le haut de Floirac.

 

 

Second pont routier à être situé dans la ville, il est appelé à voir son trafic s'accroitre alors que le pont de pierre va lui devoir réduire sa fréquentation. Le pont de pierre doit en effet subir d'importants travaux pour sa sécurisation au cours de prochaines années. Des travaux qui entraineront sans doute sa fermeture pure et simple à la circulation automobile. Pour des motifs de réduction de pollution une expérimentation a été menée à l'été 2017 et déjà le pont de pierre a connu une interdiction de circulation pour les véhicules à moteur. Une partie du trafic a alors été réorientée vers le pont Saint Jean. 

 

 

Il faudra attendre la construction du prochain pont Simone Veil pour pouvoir évaluer ce qui devrait être le trafic usuel du pont Saint Jean dans le schéma des déplacements.

Un second pont routier qu'il aura fallu attendre bien longtemps

Ce qui est assez surprenant pour une ville de l'importance de Bordeaux, c'est que pendant fort longtemps il n'existait que deux pont pour franchir la Garonne, le pont de pierre pour les voitures, camions ou cyclistes et la passerelle Eiffel pour les trains. Le pont transbordeur n'étant jamais allé plus loin que la construction de 2 pylônes qui auront finalement été détruits, il aura fallu attendre les années soixante pour voir arriver le second pont routier.

 

1963 - 1965 : une construction rapide et sans histoires

La construction du pont Saint Jean a débuté en avril 1963 et aura duré 2 ans. Son inauguration a été faite en avril 1965 par Roger Frey Ministre de l'Intérieur de l'époque accompagné de Jacques Chaban Delmas alors Maire de Bordeaux. On peut d'ailleurs remarquer que le pont Saint Jean aura été l'un des rares ponts Bordelais n'ayant pas subi de controverse particulière ni dans sa phase de projet ni dans celle de sa réalisation.

 

A la même période, il en ira tout autrement pour le pont d'Aquitaine qui soulèvera autant les passions que les revendications de ses détracteurs. Alors que sa construction aura été décidée bien avant celle du pont Saint Jean, il ne sera terminé que bien plus tard. Certes la conception était plus ambitieuse, malgré tout il faudra attendre mai 1967 pour voir les premiers franchir la Garonne sur le pont d'aquitaine soit exactement 2 anas après l'inauguration du pont Saint Jean.

 

 

Architecture classique, un pont routier voisin de 2 ponts de chemin de fer

De ligne simple, le pont Saint Jean est assez représentatif des ouvrages en béton précontraint qui étaient réalisés à cette période. Il est l'œuvre de l'architecte Fayeton et a été construit par Campenon Bernard. Il mesure 474 mètres de long (551 mètres pour sa longueur totale), est composé de huit travées, et il repose sur cinq piles.

 

Longtemps il aura eu pour seul voisin l'ancien pont de chemin de fer que l'on doit à Gustave Eiffel. Ce pont ferroviaire vieillissant aurait dû disparaitre à la fin des années 2000 après qu'ait été construit son remplaçant le tout nouveau pont Garonne. Les 2 accès aux rives de la passerelle Eiffel ont d'ailleurs été coupés en juin 2008. Pourtant, à la dernière minute la passerelle Eiffel a été classée et donc sauvée d'une destruction commencée. Ce secteur de la Garonne offre donc désormais le spectacle insolite de 3 ponts seulement éloignés de quelques mètres : le pont Saint Jean pont routier opérationnel, le pont Garonne utilisé par les trains et l'ancienne passerelle Eiffel dont les imposants croisillons métalliques, comme pour se venger, "cannibalisent" le paysage.

Passage de la barge transportant les tronçons de l'Airbus A380

 

 

 

Haut de page

 

 

 

 

 

Thèmes associés  >>>| Les ponts de Bordeaux >>
| Pont d'Aquitaine | Pont Chaban Delmas | Pont Mitterrand | Pont de pierre | Pont Saint Jean |
| Pont tournant | Pont Garonne (ferroviaire) | Passerelle EIFFEL | Passerelle Quinconces (Evento 2009) |

 

Spécial pont Bacalan Bastide devenu pont Chaban Delmas, retour en images sur sa construction :

 

Présentation du pont 2010 début des travaux 2011 Pylônes et tablier 2012 le pont se termine
2012 le choix du nom