Regards photographiques sur Bordeaux et la Gironde

Accueil | À propos du site | L'auteur | Projets | Liens régionaux   

BORDEAUX Saint Jean la gare à 2h04 de Paris

Plus de 12 millions de voyageurs chaque année

Rame inaugurale LGV Paris Bordeaux TGV Inoui

 

 

 

Thèmes associés  >>>| Transports et déplacements à Bordeaux | Présentation en photos du tramway |
| Plan des lignes du tram : A, B, C et bientôt D | Gare Bordeaux Saint Jean le train à 2h de Paris |
| Tesla les automobiles électriques Premium |

 

Sur cette page :

 

 

L'importance du train pour Bordeaux et la région Aquitaine

Voyageurs sous la grande halle de la Gare Saint Jean à Bordeaux | photo 33-bordeaux.comParmi les modes de transports au cœur de l'activité économique de Bordeaux et de la région, le ferroviaire occupe une place de choix avec une moyenne de 260 trains au départ ou à l'arrivée de la gare de Bordeaux Saint Jean.

 

Les Trains Express Régionaux (TER) permettent de relier Bordeaux à toutes les villes de la région Aquitaine. Bordeaux est également le point de départ incontournable pour les principales villes du sud de la France.

 

Le TGV assure des liaisons quotidiennes avec Lille, Strasbourg et bien sûr Paris. Ce sont ainsi plus de 12 millions de voyageurs qui transitent chaque année par la gare Saint Jean. Cependant, jusqu'à il y a encore quelques années, Bordeaux était connue pour son "bouchon ferroviaire" qui constituait en raison d'infrastructures vieillissantes un frein à l'accroissement de son activité, notamment en matière de tourisme.

 

 

De grands travaux préalables à l'arrivée de la LGV ...

C'est pour cette raison que de très grands travaux ont été entrepris avec la construction du pont Garonne (en remplacement de la passerelle Eiffel) permettant un franchissement de la Garonne sur 4 voies, la création de voies pour les TER, le rallongement des quais ou encore le remaniement des voies. L'augmentation de la capacité d'accueil de la gare de Bordeaux Saint Jean s'inscrivant aussi dans le projet de Ligne à Grande Vitesse visant à réduire de plus d'une heure le temps nécessaire pour rejoindre Paris. Et dans le même temps la gare Saint Jean a fait l'objet d'une important cure de rajeunissement pour les bâtiments d'origine mais aussi de la construction de nouvelles infrastructures.

Une nouvelle gare Saint Jean avec 2 accès et de nouveaux services

Gare de Bordeaux Saint Jean hall 1

 

La gare de Bordeaux Saint Jean présente désormais 2 aspects radicalement différents selon que les voyageurs y accèdent par son entrée historique ou par le nouveau hall 3. Vieilles pierres blondes d'Aquitaine et marquises pour le parvis Louis Armand et Charles Domercq, modernité et façades de verre pour l'entrée Belcier de la rue des Terres de Borde. Cette nouvelle configuration devrait permettre de faire face à l'accroissement du nombre de passagers annuels (estimation comprise entre entre 3,6 à 5 millions de voyageurs supplémentaires) et d'accueillir les 35 000 voyageurs attendus chaque jours.

 

Gare de Bordeaux Saint Jean Belcier

 

Rénovation des halls historiques et de la grande halle des voyageurs

Les halls 1 et 2 qui étaient les halls historiques de la gare Saint Jean ont fait l'objet de gros travaux de rénovation et de nombreuses améliorations pour les voyageurs. Nouveaux panneaux d'affichages mieux répartis, installation de nombreux sièges, nouveaux commerces ...

 

 

 

Les marquises et la grande verrière de la halle des voyageurs

 

Gare Saint Jean Bordeaux trains TGV et grande verrière rénovée | photo 33-bordeaux.comLes deux marquises des parvis Louis Armand et Charles Domercq construites à la fin du XIXe siècle ont aussi bénéficié du programme de rénovation. Les structures métalliques et les ornements décoratifs ont retrouvé leurs couleurs d'origine et le remplacement des éléments en verre des auvents ont permis de retrouver une transparence et une luminosité depuis longtemps oubliées. La couverture vitrée des marquises a été remplacée par un vitrage feuilleté strié qui répond aux normes actuelles en matière de sécurité et qui respecte l'aspect du verre d'origine tout en offrant une meilleure luminosité.

 

Mais en matière de clarté et de luminosité, c'est sans conteste le "lifting intégral" de la grande halle de 2 500m2  qui présente le résultat le plus spectaculaire.

 

 

Nouveaux bâtiments avec le hall 3 et le parking Saint Jean Belcier

Le changement le plus radical se mesure rue des Terres de Borde avec l'apparition d'un hall 3 construit pour l'arrivée de la LGV et son accès direct au parking également nouveau. Grands espaces clairs et aérés, architecture résolument contemporaine, nouveaux commerces avec les services associés ont rapidement conquis les nouveaux voyageurs.

 

 

 

En accès direct le nouveau parking de 6 étages (le dernier étage étant réservé aux véhicules de location) est l'équipement qui comble le manque que connaissent encore bon nombre de gares. 

 

 

 

Retour Haut de page

 

 

Bordeaux désormais à 2 heures 04 de Paris avec la LGV

Un gain de temps de plus d'une heure pour les voyageurs

A l'occasion de l'arrivée de la LGV, c'est un nouveau modèle de train qui a été mis en service, le TGV Euroduplex l'Océane. Sur 2 niveaux les nouvelles rames s'avèrent plus spacieuses et surtout plus adaptées aux besoins actuels des voyageurs avec des équipements tels que l'accès au wifi ou à des prises individuelles USB. Cette nouvelle version de TGV permet d'accueillir dans de meilleures conditions jusqu'à 556 voyageurs.

INOUI et OUIGO, 2 noms pour 2 gammes de TGV

Pour les bordelais, la mise en service de ce nouveau modèle a aussi été l'occasion de voir pour la première fois des rames portant la "marque" inOui correspondant à la nouvelle identité retenue par la SNCF pour sa gamme TGV Premium. L'offre d'entrée de gamme, (pour ne pas dire Low Cost), étant assurée par les TGV bleu ciel siglés OUIGO. 

 

 

Jour de fête pour accueillir la rame inaugurale

Jour J de la Ligne à Grande Vitesse Bordeaux Paris | photo 33-bordeaux.comLa rame inaugurale de TGV inOui de la LGV (Ligne à Grande Vitesse) permettant de relier Paris à Bordeaux en 2h04 a fait son entrée à la gare Saint Jean le 1er juillet 2017. A son bord se trouvaient de nombreuses personnalités dont Nicolas Hulot Ministre de la transition écologique et solidaire, Elisabeth Borne Ministre chargée des transports et Guillaume Pepy président de la SNCF. 

 

A leur arrivée à Bordeaux ils ont été accueillis par le maire Alain Juppé, le Président de la région Alain Rousset, le préfet Pierre Darthou et de nombreuses personnalités régionales. L'ouverture de cette ligne pour le public a eu lieu le lendemain 2 juillet 2017.

 

 

 

Plus de 30 trains chaque jour entre Paris et Bordeaux

En semaine, et en dehors de la période estivale, chaque jour ce sont 33 "navettes" qui assurent les allers et retours entre Bordeaux et Paris. Plus de la moitié de ces TGV circulant sans aucun arrêt entre les 2 villes. Certains horaires permettent toutefois de desservir Saint Pierre des Corps, Poitiers, Angoulême et Libourne. Ainsi le premier train du matin au départ de la gare Saint Jean permettra aux voyageurs d'arriver à Paris dans les environs de 8 heures tandis que les parisiens arriveront à Bordeaux avant 9 heures. Pour le retour c'est aux environs de 21 heures qu'est prévu le dernier train au départ des 2 villes. 

 

 

Modification de tous les horaires de trains par la même occasion

Il est à noter qu'à l'occasion de l'arrivée de la LGV à Bordeaux tous les horaires ont été modifiés, et cela concerne absolument toutes les destinations. L'objectif affiché étant d'améliorer les correspondances et de connecter au mieux les TGV aux autres trains. Seul l'avenir et l'avis des voyageurs concernés permettront de savoir si cet ambitieux pari a été gagné.

 

 

La LGV l'Océane en quelques chiffres

La LGV l'Océane s'inscrit dans l'ensemble LGV Sud Europe Atlantique (LGV SEA) et concerne 302 kilomètres plus 38 kilomètres de différents raccordements. Son budget global a été de 9 milliards d’euros dont 7,8 milliards pour la construction de la LGV Bordeaux Tours et 1,2 milliards pour les travaux d'aménagements. L'état ne pouvant à lui seul assumer des coûts d'une telle importance, il a été fait appel à un financement de type PPP (Partenariat Public Privé).

 

Pour l'exploitation, c'est une concession ferroviaire de 50 ans qui a été confiée à LISEA une société ayant pour principaux actionnaires VINCI et la Caisse des Dépôts et Consignations. En clair, comme l'automobiliste s'acquitte de frais de péages lorsqu'il circule sur l'autoroute, la SNCF règlera des droits à chaque passage d'une rame de TGV sur cette nouvelle ligne. Un fonctionnement qui s'est traduit par une augmentation de 10 Euros pour le prix d'un billet Paris Bordeaux.

Prolongation de la LGV en direction de Toulouse, le sujet sensible

Des projets bien avancés prévoyaient que la nouvelle ligne Paris Bordeaux soit rapidement prolongée en direction de Toulouse. Les élus de la capitale de la région Occitanie attendant avec impatience que la quatrième ville de France soit enfin raccordée à un réseau rapide pour ne plus être enclavée.

 

Si depuis longtemps de nombreuses oppositions à ce prolongement s'étaient déjà clairement exprimées, le projet semblait pourtant conserver des chances d'aboutir. Le ciel s'est cependant largement obscurci lorsqu'en juin 2017 le tribunal administratif a fait annuler la déclaration d'utilité publique. Les déclarations faites par le Président de la République lors de l'inauguration de la ligne Rennes Paris, estimant que désormais les efforts devraient plutôt porter sur les transports du quotidien, a contribué à semer un peu plus le trouble.

 

Extension ou pas, gageons que ce sujet particulièrement sensible s'invitera dans notre actualité pendant encore quelques temps.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour Haut de page

 

 

 

Retour sur la longue période des travaux réalisés en amont

Annonce 4 ans de travaux parvis gare Saint Jean Bordeaux

 

Pour se faire une idée de l'envergure des chantiers ayant été entrepris, la photo aérienne ci-dessous et les vues suivantes réalisées quelques temps avant les travaux de rénovation montrent l'état dans laquelle se trouvait alors la grande halle. 

 

Vue aérienne de la grande halle Gare Saint Jean avant sa rénovation

 

 

Au gré de l'avancée des travaux, c'est sous des tunnels d'échafaudages que les voyageurs accédaient aux trains. Avec le recul et alors que le nouveau hall 3 est en service, on ne peut que sourire en voyant ce qu'était alors l'entrée de la gare côté Belcier.

 

 

 

 

Gare  Bordeaux Saint Jean intervention train ETF pour travaux sur les voies | photo 33-bordeaux.comGare fermée et travaux sur les voies

Les bordelais se souviennent encore de ces weekends où la gare Saint Jean était totalement fermée sans aucun train au départ ou à l'arrivée.

 

Il s'agissait alors de rallonger les quais, de rajouter des voies, de raccorder l'ensemble au nouveau pont Garonne ...

 

Au registre des souvenirs, les bordelais garderont en mémoire les 2 imposants châteaux d'eau qui ont aujourd'hui disparu du paysage. 

 

 

 

 

 

 

Retour Haut de page

 

Un peu d'histoire sur la construction de la gare Saint Jean

La gare de Bordeaux Saint Jean est l'œuvre de l'architecte Marius Toudoire (on lui doit également la gare de Lyon à Paris et la gare de Toulouse Matabiau). Elle a été construite entre 1890 et 1897 à l'initiative de la Compagnie du Midi.

D'une architecture classique monumentale avec une grande halle métallique, elle a été pendant longtemps la plus grande gare de France.

 

La grande halle longue de 299 mètres et large de 57 mètres qui culmine à une hauteur de 26 mètres au dessus des voies a été édifiée en 1898 d'après les plans de l'ingénieur Louis Choron.

Tram bordelais décoré pour l'arrivée de la LGV Océane à Bordeaux | photo 33-bordeaux.comCartes postales : vision d'hier

Dénominateur commun pour les 3 cartes postales ci dessous ayant circulé entre 1916 et 1923, la gare Saint Jean s'appelait encore Gare du Midi.

 

Si aujourd'hui les voyageurs ne portent plus systématiquement le chapeau et ne se déplacent pas en cabriolet hippomobile, on reconnait sans aucune difficulté la façade caractéristique de la gare ainsi que la grande verrière de la halle.

 

Le Citadis a remplacé l'ancien tram et son habillage coloré remplace parfois les réclames pour Olibet et Maggi de son ancêtre. Les motrices des trains actuels ont des lignes plus fluides et elles ne dégagent plus aucune fumée comme c'était le cas pour les trains à vapeur de l'époque. 

 

[Cartes Postales collection personnelle] 

 

 

Retour Haut de page

 

Euratlantique un ambitieux programme immobilier

Pour accompagner l'arrivée de la LGV qui ne manquera pas d'attirer de nouveaux habitants dans la capitale girondine, un vaste programme immobilier nommé Bordeaux Euratlantique a été mis en œuvre.

 

Il s'agit de l'aménagement de la zone située autour de la gare Saint Jean et incluant le quai de Paludate, le Marché d'Intérêt National de Brienne ou encore l'ilot Armagnac. Un espace important dont le périmètre déborde de la ville de Bordeaux a proprement parler car il s'étend jusqu'aux villes de Bègles et de Floirac. 

 

Ce projet d'envergure représente une surface totale de 738 hectares répartis sur les 3 communes. Ce sont ainsi à terme 2 500 000m2 de logements, de bureaux et d'équipements publics qui devraient être concernés avec pour objectif d'accueillir 40 000 nouveaux habitants et la création de 30 000 emplois nouveaux. Trois grands projets sont au cœur d'Euratlantique : Bègles Garonne, Saint Jean Belcier et Garonne Eiffel dont on retiendra la réalisation de grands équipements tels que le pont Jean Jacques Bosc, La Méca et la Cité numérique.

 

 

 

 

 

 

Thèmes associés  >>>| Transports et déplacements à Bordeaux | Présentation en photos du tramway |
| Plan des lignes du tram : A, B, C et bientôt D | Gare Bordeaux Saint Jean le train à 2h de Paris |
| Tesla les automobiles électriques Premium |

 

 

 

 

 

 

 

Retour Haut de page