Regards photographiques sur Bordeaux et la Gironde

Accueil | À propos du site | L'auteur | Projets | Liens régionaux   

Bordeaux la place de la Bourse

Une ouverture Royale de la ville sur les quais

Vue panoramique façade place de la Bourse la nuit

 

 


 

Thèmes associés  >>>| Les Places de Bordeaux >> | Place Amédée Larrieu | Allées de Tourny | Place de la Bourse |

| Place de la Comédie | Place de la République | Place des Quinconces | Place du Palais |
| Place du Parlement | Place Gambetta | Place Jean Moulin | Place Pey BerlandPlace de la Victoire
| Rive droite : la Bastide - Darwin

 


 

Photo aérienne de la place de la bourse et du miroir d'eau des quais | Photo Bernard TocheportLa place de la bourse se situe sur la façade des quais donnant sur la Garonne entre le quai du Maréchal Lyautey et le quai de la Douane. Côté ville on peut aussi accéder à la place de la Bourse par les rues Saint Rémi ou Fernand Philippart (anciennement rue Royale).

 

En son centre la place accueille depuis 1869 la fontaine des trois Grâces. C'est également sur la place de la Bourse que se trouvent les locaux de la Chambre de Commerce et d'Industrie. La place de la Bourse possède également sa station de tramway (ligne C de Bègles Terres neuves à Bordeaux lac). Enfin si le stationnement de surface a été supprimé pour les automobiles, la place abrite un parking souterrain.

Une façade ayant son reflet dans le miroir d'eau 

 

Cette place somptueuse que l'on doit à l'Intendant Boucher et à l'architecte Jacques Ange Gabriel est l'un des lieux incontournables pour toute visite de Bordeaux au même titre que le Grand Théâtre ou le monument aux Girondins. Il faut dire qu'au cours des dernières années cette place à bénéficié d'une succession d'éléments qui ont contribué à sa mise en valeur.

Fontaine des 3 Grâces et station tram ligne C

 

 

Ce fut tout d'abord l'un des premiers lieux de la ville à bénéficier du plan lumière et ses façades ravalées ont également permis de retrouver la beauté de la pierre blonde.

 

Ensuite, au moment de l'arrivée de son nouveau tramway la ville de Bordeaux a été repensée. Sous l'impulsion de  l'architecte paysagiste Michel Corajoud, les quais qui étaient auparavant coupés de la ville ont été rouverts et transformés en lieu de promenade. C'est à ce moment qu'est apparu le jardin des lumières et surtout le miroir d'eau. Retrouver le reflet des façades d'une aussi belle place dans un immense miroir que ce soit avec la lumière du jour ou le soir venu avec les éclairages colorés ont fait de ce lieu un pole d'attraction aussi bien pour les Bordelais que pour les touristes.  

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Haut de page 

 

 

Le Palais de la bourse en travaux jusqu'en 2022 !

Alors que les façades ne semblaient pas poser de problème particulier, certains passants s'étonnaient au mois d'aout 2018 de la mise en place d'échafaudages. En fait si les façades rénovées en 1999 sont effectivement restées superbes, c'est plus haut qu'il faut chercher la clé de l'histoire. C'est en effet la toiture qui nécessite à son tour une sérieuse intervention. Ce chantier pour la restauration des toitures du Palais de la Bourse devrait durer plus de 3 ans.

 

 

Toiture et clochetons à restaurer

Par phases successives, ce vaste chantier lancé par la Chambre de Commerce et d'Industrie avec l'appui de la DRAC va permettre la restauration de pratiquement la totalité de la toiture. Il n'y a que la partie occupée par l'Hôtel des Douanes qui ne sera pas concernée. 

Les dates à retenir pour ce chantier de restauration

Même si quelques ajustements liés à l'avancement des travaux, aux conditions météo et autres aléas du chantier peuvent être nécessaires, on peut retenir quatre grandes périodes :

  • Phase 1 de Juillet 2018 à Juillet 2019 : 19 place de la Bourse et façade du quai Lyautey,
  • Phase 2 d'Août 2019 à Mai 2020 : du 12 au 17 place de la Bourse,
  • Phase 3 de Juin 2020 à Mai 2021 : du 02 au 08 place de la Bourse,
  • Phase 4 de Juillet 2021 à Janvier 2022 : 10 place de la Bourse, place Gabriel et place Jean-Jaurès.
Des échafaudages recouverts par des bâches en trompe l'œil

 

Les échafaudages ont été habillés par des bâches micro perforées représentant en trompe l'œil la façade réelle du bâtiment. Une façon de conserver à ce lieu très fréquenté de Bordeaux un visuel plus agréable que le classique alignement de tubes métalliques. Derrière la façade de toile, sous la direction de l’Agence Goutal (Maître d’œuvre et architecte des monuments historiques) et de Cecibat (Pilote du chantier), Couvreurs, charpentiers, serruriers, tailleurs de pierre, maçons… interviendront pendant 42 mois.

 

Dans ce décor fictif où mascarons et chapiteaux ont également été reproduits. Le visiteur particulièrement attentif pourra reconnaitre aux différentes fenêtres 3 personnages emblématiques de la place : Aglaé, Euphrosyne, et Thalie. Un clin d'œil avec une représentation contemporaine et habillée des 3 grâces de la fontaine

 

 

Un budget de 3,7 millions d’euros, en partie financé par ... de la publicité !

Bordeaux publicité pour la CCI sur les façades du Palais de la Bourse | Photo Bernard TocheportMoins consensuel, mais tout de même pour la bonne cause, deux panneaux publicitaires format XXL ont aussi fait leur apparition dans ce nouveau décor. En ce sens Bordeaux prend exemple sur bon nombre de capitales et de grandes villes qui ont recours à la publicité pour compléter des budgets de restauration souvent très onéreux.

 

Ici, il est question de 3,7 millions d’euros et les recettes liées aux bâches publicitaires devraient contribuer à hauteur de 10%. Une somme suffisamment significative pour ne pas être négligée dans une période où l'on sait que les budgets sont contraints et où le patrimoine peine souvent à trouver les ressources nécessaires à sa préservation.

 

Il faut souligner que cet appel à des ressources publicitaires est particulièrement encadré. Conformément au décret Villepin de 2007, ce sont 470 m² qui seront réservés à la publicité ce qui représente 40% de la surface totale qui est estimée à 1156 m².

 

Bordeaux article du code du Patrimoine affiché sur le Palais de la Bourse | Photo Bernard TocheportComme le rappelle dans son communiqué la CCI, il s'agissait de "concilier au mieux les préoccupations sociales, environnementales et économiques : toiles, spots, recyclage, encres matériaux utilisés". Pour répondre à ces différentes préoccupations, et suite un appel d'offres, c'est la société Light Air qui a été retenue. C'est donc cette entreprise qui a pour mission de promouvoir l'espace d’affichage publicitaire auprès d’annonceurs s'intégrant dans un cahier des charges précis.

 

Enfin, comme cela est rappelé à plusieurs endroits sur la bâche "en application de l’article L622-29-8, toutes les recettes du code du patrimoine perçues seront affectées au financement des travaux".

Un nouvel annonceur tous les mois 

L’annonceur sera renouvelé tous les mois avec un maximum de deux mois pour chaque visuel. Dédiés à la CCI dans un premier temps, ces emplacements publicitaires devraient au fur et à mesure être suivis par des marques. Parmi les annonceurs possibles plusieurs noms sont évoqués comme la compagnie aérienne low cost Easyjet, la marque de Smartphones Huawei ou encore le moteur de recherche Google

 

 

 

Une publicité originale et cryptée qui doit passer par un décodeur particulier

Bordeaux place de la bourse et énigme publicitaire à résoudre | Photo Bernard TocheportLettres blanches sur fond orange, la publicité apparue début octobre 2018 a suscité quelques interrogations. Il faut dire que pour le piéton déambulant place de la bourse, tout comme pour l'automobiliste circulant sur les quais, l'évidence du message à retenir ne sautait pas immédiatement aux yeux.

 

Bordeaux bourse publicité énigme et miroir crypté | Photo Bernard Tocheport

Si rapidement on envisage que les publicitaires ont pratiqué une inversion dans le positionnement des lettres, on ne parvient pas pour autant à remettre immédiatement les choses dans l'ordre. En fait il y a une petite subtilité, il ne faudra pas retourner le lettrage dans le sens horizontal, mais dans le sens vertical.

 

L'explication se trouve de l'autre côté des quais au niveau du miroir d'eau qui est alors utilisé comme un décodeur. Il suffit d'attendre la partie du cycle où l'eau est stable sur le miroir (un souffle de vent forme une ridule qui transforme le message en chaine cryptée), et de regarder vers le bas, pour découvrir le message en clair. Une formule dans ce cas très pertinente puisqu'elle indique "Bordelais le ciel est à vos pieds", le ciel étant l'univers de la compagnie aérienne concernée.

 

 

 

 

 

Haut de page 

 

 

Un lieu d'évènements pour la ville

Ajoutons à cela les nombreuses animations et fêtes qui prennent ses façades comme décor et l'on comprend comment la place de la Bourse est l'un des symboles qui figure désormais dans toute brochure ou publication consacrée à bordeaux.

 

Evento, Cow Parade, Centenaire de l'aviation, fête du vin ...

Façade utilisée comme écran géant pour la fête du vin ou du fleuve, lieu d'exposition pour le festival Evento, lieu de pâturage pour les vaches de la Cow parade ou encore toile de fond pour un avion Canadair en démonstration lors du Centenaire de l'aviation, les occasions sont nombreuses pour Bordelais et touristes de retrouver la place de la Bourse.

 

 

 

 

Haut de page 

 

 

 

 

Décors dans la pierre : frontons et mascarons

On ne peut pas en parlant de la place de la Bourse oublier d'évoquer ses décors taillés dans la pierre qu'il s'agisse des frontons ou des mascarons. Successivement taillés par Jacques Verbeckt, Pierre Vernet ou Claude Clair Francin, on trouve ici des visages féminins, des masques de carnaval et autres animaux fantastiques.

 

 

 

Une première ouverture dans les remparts de la ville

La place de la bourse représentait la première ouverture dans l'épaisse muraille qui ceinturait alors la ville de Bordeaux, et on doit cette ouverture à la volonté de l'Intendant Boucher. La réalisation est due à Jacques Ange Gabriel. 

Les anciens noms de la place de la bourse à Bordeaux | Photo Bernard TocheportPlace Royale, place de la liberté, place Impériale ...

Au fil des ans et des évènements de l'histoire, cette place changera de nombreuses fois de nom. De place Royale, au moment de la révolution elle deviendra place de la liberté (et marché aux volailles par la même occasion). Après le passage de Napoléon 1er elle deviendra place Impériale. Les traces de ces noms successifs sont gravés dans la pierre et, pour certains, encore visibles de nos jours. C'est en 1848 qu'elle a trouvé son nom actuel de place de la bourse.

Une statue équestre de Louis XV, un arbre de la Liberté, une fontaine et enfin la fontaine des 3 Grâces

A l'actuel emplacement de la fontaine des 3 Grâces, la place de la bourse abritait en son centre la statue équestre du roi Louis XV jusqu'à la Révolution ou elle fut détruite. Par la suite on trouvera un arbre de la Liberté ou encore une fontaine qui sera à son tour détruite. La fontaine des 3 Grâces dessinée par Luis Visconti (coulée par Gumery et Jouandot) et représentant les filles de Zeus Aglaé, Euphrosyne et Thalie sera implantée en 1869. 

Carte postale : vision d'hier

Ancienne carte Postale placede la Bourse à Bordeaux

Ancienne carte Postale placede la Bourse à BordeauxCes deux cartes postales du début des années 1900 nous montrent que les façades de la place de la Bourse et la fontaine des 3 Grâces sont les seules choses qui sont restées inchangées.

 

Pour le reste, on ne peut que remarquer l'activité portuaire intense d'alors, les nombreux voiliers sur la Garonne et la présence des hangars sur toute la longueur des quais.

[ Document Carte Postale - collection personnelle ]

 


 

Menu places de Bordeaux

 

 

Thèmes associés  >>>| Les Places de Bordeaux >> | Place Amédée Larrieu | Allées de Tourny | Place de la Bourse |

| Place de la Comédie | Place de la République | Place des Quinconces | Place du Palais |
| Place du Parlement | Place Gambetta | Place Jean Moulin | Place Pey BerlandPlace de la Victoire
| Rive droite : la Bastide - Darwin

 


 

 

 

Haut de page